Médiévisme et Lumières

BookMédiévisme et Lumières

Médiévisme et Lumières

le Moyen Age dans la Bibliothèque universelle des romans

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2013:08

2013

August 5th, 2013

Access Token
£60.00

Details

Other Formats

Price

Description

A la fin du dix-huitième siècle, le médiévisme paraît scindé en deux courants distincts: l’un fondé sur une érudition sèche, l’autre se jouant des contraintes savantes et offrant des créations littéraires où le Moyen Age tient plus de l’imaginaire que de l’historique. Comment réconcilier les deux tendances? Comment expliquer l’inspiration que suscite ensuite le Moyen Age au dix-neuvième siècle?
Afin de répondre à ces questions, Véronique Sigu analyse pour la première fois l’ensemble des réécritures d’œuvres narratives médiévales recensées dans la Bibliothèque universelle des romans (1775-1789). En levant le voile sur un moment charnière du médiévisme entre Lumières et romantisme, elle révèle le rôle majeur qu’a joué le vaste périodique dans la transmission de la littérature du Moyen Age au dix-huitième siècle. Par l’étude des miniatures médiévales, l’auteur explore les solutions originales que la Bibliothèque universelle des romans apporte aux tensions esthétiques et littéraires qui parcourent le dix-huitième siècle, notamment entre la philosophie et l’érudition, la culture savante et la vulgarisation, le roman et l’histoire.
En comparant les réécritures avec leurs sources, Véronique Sigu met en évidence la vision qu’offre la Bibliothèque universelle des romans du Moyen Age et la signification que celle-ci revêt pour les lecteurs de l’époque.

‘Sigu has undertaken a formidable amount of research (…). Her critical engagement with the implication of the metaphor of chemical extraction is, overall, highly compelling.’
- Medievally Speaking

Table of Contents

Table of Contents
Section TitlePagePrice
Cover1
Half Title2
Title Page 4
Copyright Page 5
Dedication6
Table des matières8
Liste des illustrations10
Introduction12
I. Médiévisme entre philosophie et érudition24
1. Ambition philosophique28
i. Autour des philosophes28
ii. Lecture philosophique des romans34
2. Travail érudit: le problème des sources38
i. Les sources primaires38
ii. Les sources critiques48
3. Relations avec l’Académie des inscriptions et belles-lettres58
i. La Bibliothèque universelle des romans et les académies58
ii. Liens étroits62
4. Un Moyen Age érudit?80
i. Bilan du travail80
ii. De l’érudition à la vulgarisation84
II. Roman et histoire94
5. Statut du roman en 1775: triomphe et mauvaise conscience98
i. Succès de librairie98
ii. Critiques du roman102
6. Histoire du roman ou roman de l’histoire?108
i. Contestation de l’histoire109
ii. Défense du roman116
7. Nouvelle légitimité: sous étroite surveillance130
i. Lecture guidée130
ii. La littérature médiévale132
III. Un modèle pour l’aristocratie: le chevalier médiéval142
8. Le modèle politique du chevalier150
i. Guerrier malgré tout152
ii. Vision moderne de la monarchie158
9. Un chevalier moderne164
i. Identité164
ii. Rationalité et ‘laïcisation’170
iii. Sensibilité177
10. Modèle pour l’aristocratie190
i. Le chevalier idéalisé191
ii. Exemple moral197
IV. Le chevalier médiéval: héros des origines nationales202
11. L’histoire médiévale dans le contexte politique moderne208
i. Le chevalier face a la monarchie212
ii. Le Moyen Age et les débats constitutionnels225
12. Le chevalier: héros national et patriotique238
i. Le héros national238
ii. Appels patriotiques241
iii. L’héroïne médiévale247
Conclusion256
Bibliographie262
Index284